Venez Vérifier

C’est le nom de l’opération lancée par Fleury Michon pour laquelle nous sommes parties ce week-end avec d’autres bloggeuses mais également des consommateurs qui avaient au préalable participé à un concours et avaient été sélectionnés par tirage au sort.

 

fleury-michon-1

 

Pour cette opération Venez Vérifier, nous avons été accueillies en Bretagne,  dans la ferme de Roland, éleveur de porc qui fourni une grande partie de la viande porcine utilisé par Fleury Michon.  Une opération pour nous présenter en toute transparence les actions valorisées par la marque Je vais partager ici ce que j’ai appris.

 

fleury-michon-2

 

Roland n’a pas été choisi au hasard puisqu’il fait partie de la filière charcuterie J’aime (et il en est le porte-parole), une filière française d’élevage de porcs qui défend une autre vision de l’élevage.
Chez Roland, point d’OGM ! Il est très attentif à fournir une alimentation de qualité à ses porcs. Et, c’est d’autant plus important, puisque après, n’oublions pas, cette viande c’est nous qui la consommons. Alors autant qu’elle soit la meilleure possible. Vous vous demandez surement ce que mangent les porcs : l’alimentation des porcs est composée en majorité de céréales d’origine française mais aussi de plantes riches en protéines (colza, soja) sans OGM, de protéines de lait, de vitamines et de minéraux.
Même si pour le moment, tout est bien sans OGM, tout n’est pas encore 100% français. La raison ? Il existe trop peu de quantités de Soja sans OGM cultivé en France. Mais ils travaillent justement pour très bientôt fournir une l’alimentation sans OGM et 100% Française.

 

fleury-michon-3

 

Chez Roland encore (et ses confrères de la filière J’aime), les porcs sont élevés sans traitement antibiotiques ! Pour ça, Roland a investi dans des installations et il est très attentifs  à l’état de santé de ses porcs dès tout petits. Comme disait quelqu’un : les antibiotiques, c’est pas automatiques.

 

fleury-michon-4

 

Nous avons visité l’ensemble de l’élevage, nous avons vus les truies mais aussi les porcelets, des plus petits au plus grands et franchement, ça m’a permis aussi d’en savoir plus sur tout le processus qui se cache derrière ma barquette de jambon. A la naissance, les petits restent près de leur mère pour pouvoir boire la quantité de lait nécessaire à leur croissance (pour cela, la mère est allongée à leur coté, et une sorte de barrière protège les petits pour éviter qu’elle ne les écrase). Une fois qu’ils ont grandi, ils sont séparés de leur mère et rejoignent une pièce plus grande. A chaque fois qu’ils grandissent, la taille de la pièce qui les accueillent est plus grande également.
La filière J’aime, ce sont des éleveurs engagés, qui travaillent à la fois dans le respect de l’animal mais aussi aussi de l’environnement. Mais, ils sont également fiers de fournir une viande de qualité. La vision de Roland : en nourrissant bien ses porcs, en leur apportant un environnement sain et en assurant un bien-être à ses animaux, il est sur de fournir une viande de qualité, une viande que nous pouvons consommer en toute sécurité.
Et puis, pour terminer… à nous d’avoir une consommation raisonnée également. Encore une fois, on est acteur de notre alimentation, la quantité, la qualité… on choisi ! C’est nous, et nous seul, qui choisissons de privilégier la qualité / la sécurité ou le prix. Ici, on préfère privilégier la qualité des produits, quitte à payer un peu plus cher, et en consommer un peu moins.

 
 

Et vous, ça se passe comment chez vous ? Comment consommez-vous ? Quelles sont vos habitudes ?

 

 

PS : on a passé un week-end tellement cool, que je ne pouvais pas tout vous raconter ici ! Je vous prépare deux autres articles : un premier sur le domaine où nous étions logées et un second sur nos activités.

audrey

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *